2016
juin

Nos 60 ans en Selfies

Ils étaient présents lors de nos 60 ans ! Merci à eux d’être venus ce jour-là à Ravoire !

more

60 ans de colo dans le rétro

Gaston Moret a probablement eu de la peine à reconnaître cette colonie qu’il avait dirigée lors de son ouverture il y a 60 ans tout juste. Chambres redessinées, douches dédoublées, locaux communs parfaitement aménagés, espaces de jeux bien équipés, cuisine rénovée: la colo de Ravoire répond aujourd’hui à tous les standards de confort exigés pour un tel centre de vacances. Si bien que cette colonie, en dehors des camps de vacances traditionnels qui font pratiquement toujours le plein, est ouverte à la location toute l’année et peut accueillir jusqu’à une centaine de personnes et cela à quinze minutes de Martigny.

Ravoire préféré à Verbier

Presque plus rien à voir avec le bâtiment dont la première pierre avait été posée en 1955 sous l’égide de la ligue antituberculeuse. «Dans les années 1950, les communes de la région de Martigny (Martigny-Ville, Martigny-Bourg et la Bâtiaz) organisaient des camps dans la région de Martigny, notamment dans le village de Champex», rappelle l’actuel président Guillaume Bonvin.

En 1953, le comité de la colonie de Martigny-Ville cherche des solutions pour augmenter la capacité de ses camps. «Devant l’impossibilité d’acheter et de transformer des locaux existants, il propose alors la construction d’un bâtiment neuf.» Le choix se porte finalement sur Ravoire plutôt que sur… Verbier. «Probablement grâce au microclimat particulier de ce balcon sur la plaine du Rhône permettant une excellente oxygénation des futurs pensionnaires.» Le bâtiment est construit à la fin de l’année 1955. Son inauguration officielle à lieu le 24 juin 1956 et, dès les mois de juillet et août, le bâtiment s’ouvre aux colons. Mais attention: c’est un mois réservé aux garçons, l’autre pour les filles. Deux fois une centaine de colons se pressent ainsi chaque année pour participer à l’événement. «A l’époque, deux à trois moniteurs ou monitrices suffisent pour l’ensemble des enfants qui se débrouillent, soit sur le terrain de football, soit dans la forêt.»

Les ruses de Daniel Rausis

C’est cette colonie que Daniel Rausis, l’humoriste et homme de radio, découvre à la fin des années 70, d’abord comme moniteur puis comme directeur. «C’était en 1978. Rien n’était comparable à aujourd’hui.» Trois exercices plus tard, il se voit propulsé à la direction. «Le titulaire du poste est tombé malade quelques jours avant le premier séjour. Comme j’étais le seul garçon adulte à disposition, le comité m’a demandé de le remplacer alors que je n’avais aucune formation pour…» Heureusement, Daniel peut compter sur la présence d’un aumônier expérimenté en la personne d’Yvon Kull. «Il avait une dizaine d’années de plus que moi et un peu plus d’autorité.» Guitariste émérite, Yvon Kull va apprendre à Daniel tout le répertoire d’Henri Dès. «C’était une autre époque. Nous devions veiller sur un dortoir et 80 gamins avec des monitrices à peine plus vieilles que nous et qui fréquentaient l’école normale. Aujourd’hui, ce ne serait plus imaginable.»

Tout comme la manière de gérer le budget initialement affecté à l’approvisionnement en nourriture. «Je peux aujourd’hui l’avouer puisqu’il y a prescription. Quand nous allions faire les courses pour la semaine, il nous arrivait d’acheter cigarettes – fumer n’était pas encore tabou – et alcool pour améliorer le quotidien des monitrices qui n’étaient pas trop bien payées. Et on demandait à la vendeuse d’inscrire l’achat de ces clopes sous la rubrique spaghetti.»

Gros succès populaire malgré les pluies du matin
«La fréquentation est allée au-delà de nos espérances.» Après avoir craint le pire samedi matin au moment où des trombes d’eau noyaient la colonie de Ravoire, le président Guillaume Bonvin dresse un bilan 100% positif des festivités de ce 60e anniversaire. «Rien que pour le repas de midi, nous avons dû faire trois services pour nourrir plus de 320 personnes.»
Dans l’après-midi, une vingtaine de familles ont profité du retour du soleil pour participer au rallye et rayonner dans tout le village. «Les concerts et la boum de fin de journée ont également super bien marché. Le groupe Macaô a par exemple fait le plein des 120 places de la tente que nous avions dressée sur la nouvelle aire de jeux extérieure.» Au total, ce sont plus de 500 personnes qui ont ainsi profité de cette journée de fête pour redécouvrir le charme de la colo de Ravoire.
more

Soixante ans de belles histoires à fêter dans la joie

La colonie invite ce samedi anciens et modernes à un anniversaire qui mélangera émotions et concerts.

Ce samedi 11 juin, c’est jour de liesse à la colo de Ravoire. Qui met sur pied une grande fête, 60 ans presque jour pour jour après son ouverture officielle. «Si le bâtiment a été construit entre 1955 et 1956, il a été inauguré le 24 juin 1956, juste avant d’accueillir ses premiers camps», précise le président Guillaume Bonvin.

Avec son comité, le Martignerain a décidé de marquer cet anniversaire en organisant une grande fête populaire ouverte aux centaines de colons qui ont passé plusieurs semaines de vacances à Ravoire sur Martigny comme à toute la population.

Rock et pop pour rythmer l’anniversaire

Ce rassemblement va permettre aux responsables actuels de mettre en avant le travail d’aujourd’hui et les améliorations apportées au bâtiment – notamment la nouvelle cuisine qui sera inaugurée ce matin – mais aussi de remonter son histoire. «Nous accueillerons notamment Gaston Moret, premier directeur des camps à Ravoire en 1956.» A cette époque et jusque dans les années 70, le bâtiment s’ouvre à une centaine de colons en juillet et en août, un mois étant réservé aux garçons, l’autre aux filles.

Rien de tout cela aujourd’hui et pour ce samedi où la fête d’anniversaire se voudra la plus ouverte possible. Avec plein d’animations à la clé. «Les festivités débutent dès 10 heures avec la partie officielle.» La suite se voudra encore plus festive avec un brunch à midi, puis un rallye des familles.

Pour aller au bout de l’après-midi dans la joie et la bonne humeur et entrer dans la danse de l’incontournable boum des enfants, la scène de la colo accueillera des animations avec des démonstrations de cirque et d’acrobatie avant les concerts que donneront les deux groupes valaisans, Macaô et Charlotte parfois. «Pop, rock, jazz et blues pour bien rythmer nos 60 ans.» Le tout à l’abri de la pluie si elle s’invite.

more

Une fête populaire

Depuis soixante ans, le village de Ravoire s’anime chaque été, au rythme des jeux et des rires d’enfants. Soixante ans que la colonie de Martigny à Ravoire organise des camps de vacances dans le grand bâtiment que les gens de la région connaissent si bien.

60 ans de vacances…

Si le bâtiment de la colonie a été construit en 1955, comme en témoigne une pierre gravée au-dessus du balcon, les premiers enfants ont investi les lieux dès l’été 1956. A cette époque, deux à trois moniteurs ou monitrices suffisaient pour l’ensemble des 80 enfants qui s’égayaient dans la forêt toute proche ou au terrain de football. Depuis lors, les enfants sont revenus chaque été pour passer leurs vacances à Ravoire. Aujourd’hui, la donne a pourtant bien changé, puisque, pour le même nombre d’enfants, ce sont près d’une vingtaine de personnes qui composent l’équipe des séjours: directeurs, moniteurs, aides ou cuisinier, tous au service des pensionnaires de la colonie.

Les camps ont aussi bien changé. Finis les camps d’un mois, alternant filles et garçons! Ce sont aujourd’hui trois séjours de deux semaines pour enfants en âge scolaire (6 à 12 ans) et un séjour ados d’une semaine (13 à 15 ans) qui ont lieu durant l’été. Et des séjours sont aussi désormais organisés chaque année durant les vacances d’automne et de carnaval.

Des installations sans cesse renouvelées

Extérieurement, la structure du bâtiment de la colonie a peu changé depuis 1956. Pourtant, cela ne saurait masquer les importants travaux qui ont été réalisés au fil des années afin d’accueillir enfants et locataires dans les meilleures conditions possibles. Les changements les plus importants ont eu lieu en 2009 avec de profondes rénovations afin d’adapter complètement les infrastructures aux normes les plus récentes en matière énergétique, et de permettre l’accueil de personnes à mobilité réduite. Les aménagements extérieurs comprenant notamment un terrain multisport ont été mis en fonction en 2013.

2016 en fanfare

Pour ses soixante ans, la colonie s’offre une cuisine professionnelle entièrement renouvelée, grâce au soutien de nombreux donateurs, permettant ainsi de finaliser les rénovations lancées en 2009. Cette année est aussi l’occasion de fêter ces nombreuses années d’activité, tout en travaillant à préparer celles à venir.

more

Interview pour les 60 ans de la Colonie

Le Président de la Colonie, M. Guillaume Bonvin à l’interview pour présenter les 60 ans de la Colonie de Ravoire.

more